Veranda bioclimatique

Ajouté le 30/09/2016

img/news/548-veranda3.jpg


Véranda bioclimatique, des dépenses en moins d'énergie

Le concept de la véranda bioclimatique

Ce type élaboré de véranda est ni plus ni moins qu’une véranda verte dans le pur mouvement actuel de développement durable. L’objectif premier de la véranda bioclimatique est de combiner le plaisir d’une véranda tout en chauffant l’ensemble de la demeure qui y est rattachée. Le propriétaire dispose ainsi d’une pièce en extérieure confortable et protégée, permettant de jouir du jardin ou d’un panorama à n’importe quel moment de l’année avec une température parfaitement régulée, non seulement dans la véranda mais aussi dans l’habitation tout entière. C’est là l’énorme avantage offert par la véranda bioclimatique qui récupère l’énergie solaire et la retransmet progressivement à l’édifice. On allie ainsi esthétique, confort, écologie et économie du fait de la baisse des dépenses en énergie. Les factures totales d’énergie peuvent en effet être réduites de moitié grâce à la véranda verte.

Son fonctionnement : 


Une véranda bioclimatique fonctionne comme une serre. Elle est néanmoins peu efficace si la surface totale de vitrage est réduite, celle-ci influant considérablement sur les résultats finaux. Cependant à partir de 30 m² on dispose déjà d’une bonne base pour accumuler les rayons solaires qui chaufferont la maison. Les vitres non seulement captent mais aussi multiplient l’énergie solaire reçue. En vue de redistribuer cette énergie, la véranda verte nécessite absolument un mur résistant. C’est lui qui accumule la chaleur et la redistribue dans le foyer. Le système de ventilation et d’aération intégré aide à une répartition égale dans toutes les autres pièces de la maison.

 

Maximiser sa véranda bioclimatique :

Il est possible d’améliorer sa véranda en veillant à certains détails lors de la conception. Pour une meilleure performance, on choisira par exemple un mur résistant qui soit épais et aux couleurs sombres. La situation d’exposition jouant un rôle important, les gains d’énergie augmentent largement lorsque la véranda est orientée vers le sud. D’autre part il est important de permettre à environ 25% de la surface vitrée de s’ouvrir afin de faciliter l’aération et le rafraichissement notamment en été. De nombreux autres aspects apportent encore davantage de confort comme des vitrages autonettoyants, une protection solaire ou des stores.

Les obligations légales :

La modification d’un bien entraine des conséquences qu’il est nécessaire de bien connaitre afin d’éviter des déconvenues. Tout d’abord il est obligatoire de demander aux autorités une autorisation pour la création d’une véranda et ce quelque soit son type. On trouvera utile au préalable de vérifier le coefficient de l’occupation des sols pour s’assurer que les travaux sont possibles. Par ailleurs de nombreuses taxes peuvent être impactées par l’ajout d’une véranda. En effet, celle-ci augmentant la surface habitable, il n’est pas improbable que certaines taxes comme celle pour l’habitation ou encore la taxe foncière soit à réévaluer à la hausse. A savoir aussi qu’une réduction d’impôt peut être sollicitée mais n’est pas automatiquement accordée, chaque cas étant particulier.