Grelon Attention aux verandas

Ajouté le 08/12/2014

img/news/150-grelons.jpg

par Terrence SOE


Les grêlons ne sont pas couverts par la garantie des catastrophes naturelles. Heureusement, ces aléas climatiques sont intégrés dans la garantie « tempête ». Les particuliers peuvent donc jouir d’une indemnisation pour une reparation veranda en cas de dégâts. Il suffit pour cela de remplir les conditions y afférentes.

Souscrire à une assurance

Les étapes à suivre avant la reparation veranda
La souscription d’une assurance multirisque est l’étape primordiale pour pouvoir bénéficier d’une indemnisation en cas de grêlon. Par la suite, il faut que le sinistre soit déclaré dans un délai ne dépassant pas les cinq jours. En fonction de l’assureur, la déclaration peut se faire en ligne ou sous pli recommandé.

N'hésitez pas à récupérer des preuves

Pour que le dossier de déclaration soit recevable, les dommages en question doivent être appuyés par des preuves évidentes. Photos, vidéos, témoignages des voisins, tout peut être accepté en faveur du déclarant pour que la reparation veranda soit remboursée. En plus de ces éléments justificatifs, un descriptif détaillé et précis des dégâts est également à fournir. Dépendamment de l’établissement d’assurance, le service d’un expert peut être sollicité pour effectuer une évaluation complète des préjudices, surtout lorsque les travaux de reparation veranda sont évalués à plus de 1 000 euros.

Votre indémnisation

D’une manière générale, l’indemnisation de la victime se fait en deux tranches lorsqu’il s’agit d’une reparation veranda. L’assurance dispose à cet effet de huit semaines pour le versement de la première partie. Le reste sera ensuite versé trois mois après le premier paiement. Évidemment, le propriétaire de la véranda peut tout de suite avancer le coût des réparations, et justifier ses dépenses pour se faire rembourser par la suite.